Comment sont financés les Centres de Compétences ?

Conformément à l’accord interprofessionnel du 3 juillet 2015 et au règlement grand-ducal du 1er novembre 2015, le financement des Centres de Compétences GTB/PAR est assuré par une obligation de cotisation s’adressant aux entreprises artisanales tombant sous le champ d’application de l’Article 2 dudit règlement. C’est l’autorisation d’établissement de l’entreprise qui détermine si l’entreprise doit cotiser ou non. Si c’est le cas, le montant de la cotisation est fixée à 0,5% de sa masse salariale annuelle.

A cet effet, les 2.250 entreprises concernées sont invitées chaque année à fournir leur Certificat de Masse Salariale, émis par le CCSS, pour l’année qui précède. Sur cette base, les Centres de Compétences GTB/PAR émettent deux fois par an une demande de cotisation portant chacune sur la moitié du montant total dû.