Journées portes ouvertes : plus d’une centaine de visiteurs !

 

Ce samedi 17 septembre, le Centre de Formation Krakelshaff à Bettembourg ouvrait pour la première fois ses portes au grand public.

Cette journée, placée sous le signe de l’artisanat au féminin et destinée à faire découvrir des métiers de l’artisanat accessibles aux femmes, s’inscrivait dans le cadre des Journées Portes Ouvertes nationales qui a réuni près d’une trentaine d’entreprises sur tout le territoire.
 
Le plus grand centre de formations techniques du Luxembourg a pour vocation de former les salariés des entreprises artisanales cotisantes du Luxembourg et n’accueille généralement pas des particuliers. Aussi, cette Journée Portes Ouvertes revêtait-elle un caractère exceptionnel. Elle visait un double objectif : faire découvrir un lieu emblématique de l’artisanat luxembourgeois au plus grand nombre mais aussi attirer les jeunes générations vers des métiers souvent dépréciés. L’orientation affichée vers le public féminin entendait montrer que les métiers de l’artisanat sont ouverts à tous, quel que soit le genre. Pari réussi !
 

Malgré les températures étonnamment fraîches pour la saison, les visiteurs se pressaient déjà nombreux dès l’ouverture des grilles. Accueillis par des boissons chaudes et des viennoiseries, les visiteurs ont découvert avec émerveillement les halls de formation et les ateliers qui leur étaient proposés.

Les formatrices (Pia Lutgen – atelier Électricité, Vanessa Alff – atelier Plomberie, Françoise Thoma – atelier Fixations, Camille et Aliza – atelier Tapisserie, Audrey et Jade Dubouchet – atelier Premiers secours) ont donné des explications détaillées sur leurs activités à un public curieux, avide d’informations pratiques en tous genres. Les enfants, venus en grand nombre, avaient le droit de « toucher » au matériel mis à disposition, comme les plus grands.

De ce fait, les rires et la bonne humeur ont été largement au rendez-vous ! Tou(te)s ont apprécié de « pouvoir faire », de mettre en pratique l’enseignement donné, d’apprendre, pour certain(e)s, à intervenir dans leur intérieur, d’effectuer des dépannages, de connaître les gestes qui sauvent.

Difficile de dire quel atelier a suscité le plus d’enthousiasme !
 

Si les plus jeunes se sont d’abord empressés de fabriquer une lampe de chevet en forme de bonhomme ou de petit chien, les plus « grand(e)s » n’ont pas boudé leur plaisir à réparer des fuites, percer des trous, poser de la tapisserie, faire des massages cardiaques…

Sensible aux réactions enthousiastes du public, recueillies à la sortie ou par mails, l’administrateur-délégué des Centres de Compétences GTB/PAR, Marc Ant, projette d’organiser d’autres évènements destinés à satisfaire la soif « d’apprendre à faire » du grand public.
 
Un grand MERCI à toutes nos formatrices de talent, au public venu nombreux et à la société morheng-tapisserie.lu d’avoir fait de cette journée un succès!
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email